week-end-ecosse-edinburgh

Une belle découverte ce week-end en Écosse à Edinburgh

My darling, c’est ce que je retiendrais de ces quelques jours à Edinburgh !

On m’avait dit que la ville était magnifique et romantique and so on, et ce fût un vrai coup de foudre. Il y fait froid mais le temps est changeant et en une journée vous pouvez voir passer les 4 saisons de l’année du soleil à la neige. Il y fait sombre, surtout en Décembre la nuit tombe à 15H30, mais la chaleur à l’intérieur des pubs et la bonne humeur des écossais après quelques pintes illuminent vos soirées.

1 jour à Edinburgh

Arrivée vers 17h, il faisait déjà nuit et la ville est apparue sous un bel éclairage tamisé (j’ai cette même impression chaque fois que j’arrive à Londres). Nous sommes arrivés sur Princess Street qui s’était parée de ses plus belles  décorations de Décembre, la grand roue, un immense marché de Noël qui cette année faisait la part grande à l’Allemagne. Certes on vient en Écosse pour découvrir des marchés plus typiques, avec des Teddy Bears au regard tendre mais les petits chalets de bois aux senteurs de vin chaud étaient fortement agréables face au vent glacial du soir.

fraserNous avons logé dans la veille ville « The old Town » au Fraser Suite Hotel dans St-Giles Street (à côté de la Cathedral St-Giles). C’est un hôtel chic aux belles chambres confortables et spacieuses. Vous pouvez trouver quelques offres par Expédia ou autre avec le vol inclus ce qui est beaucoup plus intéressant (par contre, je recommande de prendre le petit déjeuner une fois sur place à l’hôtel car cela revient un peu moins cher avec ou sans voucher ou encore mieux allez déjeuner dans un pub du coin un délicieux Scottish Breakfast … tant qu’à y être). Les chambres sont décorées de tableaux d’artistes, étudiant au Edinburgh College of Art. Les toiles relatent parfois de paysage locaux comme cette toile « From the Bridges » qui est une vue des ponts North Bridge et Waverley Bridge avec en fond The Scott Monument, une flèche gothique édifiée en 1844 en l’honneur de Sir Walter Scott, grand écrivain de la ville.

Une fois bagages posés, une petite balade dans le quartier s’imposait. Nous étions à 2 pas de Victoria Street et de Johnston Terrace, une des rues les plus pittoresques d’Edinburgh au charme incroyable.

La ville connu un fort développement au début 19ème et devant le manque de logements et le désir des habitants de ne pas quitter le centre ville, on fît construire des immeubles de 2-3 étages au dessus des habitations déjà existantes. D’où l’architecture particulière de cette rue aux boutiques variées et façades colorées.

DSC_0109DSC_0105Premier arrêt shopping chez le fromager affineur J. Mellis, en vue de notre prochain « Tea time » dès notre retour à l’hôtel ! La sélection de fromages est vaste et en tant qu’amatrice (je suis tombée dedans toute petite), mes papilles gustatives ne pouvaient résister à l’envie de tout goûter … mon estomac m’a raisonné et j’ai seulement pris un peu de Blue Stilton Colston Basset, Cheddar from the Isle of Mull et Cambus O’May (le plus fermier à mon goût et donc mon préféré) avec un petit paquet de Adamson Oatcakes pour accompagner le fromage. Première fois que je goûtais cela, j’étais plus habituée aux petits biscuits secs en Angleterre. C’est juste un délice « croquant fondant » (je vous donnerai la recette plus tard car tout cela m’a donné l’eau à la bouche et je vais donc déjeuner ! See ya).

numphyellowcardi__17159_std yumiswandress__19263_std

Deuxième arrêt dans une petite boutique Swishlife juste à côté (j’aime le concentré de bonnes adresses réuni dans une seule rue) une boutique de vêtement très agréable et originale avec des marques comme American Apparel, des petites robes Yumi aux motifs animalier Cignes, Oiseaux que l’on peut marier à un petit cardigan coloré Numph … c’est frais, c’est rafraichissant et ça sent bon le British style.

Au bout de Victoria Street, on arrive sur Grassmarket, une place tout en longueur où avait lieu les éxécutions publiques jadis. Notamment celle de Maggie Dickson, femme de pêcheur, qui fût pendue en 1724 accusée d’avoir tué son propre enfant. Quand ils l’emmenèrent au cimetière, un bruit sourd sorti du cercueil, Maggie étaient encore vivante  » Oh my godness « . Hors selon les lois écossaises de l’époque, elle avait déjà purgé sa peine donc ne pouvait être pendue une 2ème fois (la loi fût complétée quelque temps après d’un : « jusqu’à la mort » afin que cette bienveillance ne se reproduise plus !).

notegrainstoreIMG_3206Le soir, nous avons réservé dans un restaurant typique The Grainstore : cadre à la fois rustique et agréablement décoré, ambiance tamisée à la bougie, serveuse  et patronne agréables … n’est-ce pas « darling » qui m’a inspiré le titre de l’article. C’est vrai que cela peut surprendre un peu ceux qui n’ont pas l’habitude, mais il faut savoir qu’en Angleterre « darling » ne signifie pas forcément mon chéri dans le sens amoureux où nous l’entendons, mais c’est un petit mot affectueux que l’on utilise fréquemment même avec ses clients !

La spécialité de ce restaurant ce sont les produits frais et tout droit venu … d’Écosse of course. Ici, on mange local et on revisite par exemple en entrée les Huîtres chaudes sur un lit d’épinard et une sauce hollandaise, c’est absolument délicieux et cela n’a pas à rougir devant des Huîtres gratinées au Champagne. Vous pouvez également y déguster le Boeuf Angus d’Aberdeen, un saumon fumé maison, une sélection de fromages locaux (du fromager affineur d’en bas)  … Bref, une très bonne adresse.

 2ème jour : City Tour à Edinburgh

DSC_0053 DSC_0055« 8h du mat, j’ai des frissons … » Non, le RV était en fait donné à 11h devant le Starbucks coffee pour une visite de la ville gratuite avec Sandemans New Edinburgh. (bon plan trouvé sur le blog La penderie de Chloé très joli site que je vous invite à suivre également). C’est donc parti pour une balade de 2h30 à travers la vieille ville, avec notre guide Paulina, étudiante americano/polonaise à l’humour pinçant, le show faisant partie du concept de la visite. Cela vous donne un bon aperçu des sites à visiter durant votre séjour. A la fin de la visite, tout le monde se retrouve pour une pinte au Royal Mile Tavern et un plat de « Haggis, Neeps & Tatties » (plat traditionnel écossais à base de purée de pomme de terre et navet, panse de porc farcie et sauce au whishy … pas très ragoutant à présenter mais délicieux à déguster).

IMG_3282elephanthouse

A Edinburgh, on aime aussi ses écrivains et ils le lui rendent bien comme Ian Rankin avec son inspecteur Rebus. Ils se sont fortement inspirés de la ville, de ces petites ruelles sombres, de ces cimetières à l’orée d’une rue en plein centre ville. J.K. Rowling qui accoucha de Harry Potter dans le café The Elephant House, trouva l’inspiration à 2 pas de là dans le cimetière Greyfriar bordant une école qui se transformerait sous sa plume en Poudlard ! Vous pouvez déambuler dans ce cimetière qui malgré son histoire, est un endroit très mélancolique avec une étrange luminosité surtout après une ondée … tout en ayant en tête que le risque de « tomber sur un os » est fort probable … Oh my God !

Après une journée bien chargée, rien de mieux qu’une petite pinte et concert dans les nombreux pubs d’Edinburgh. Nous nous sommes arrêtés au Whistle Binkies bar avec une programmation de jeunes groupes en live résolument pop-rock et une playlist plutôt variée avec de bons standards jazzy également. En semaine c’est plus calme, mais l’ambiance qui y règne est géniale et on l’impression d’être la groupie d’une future star sur scène, ah jeunesse quand tu nous tiens.

3ème jour :

IMG_3425scottishbreakfastRéveil sous la tempête … mais quand même très motivée pour aller petit-déjeuner dans un pub sur Grassmarket. J’avais prévu le pub The last drop (référence aux pendaisons en place publique !) mais malheureusement il n’ouvre qu’à partir de 11h. Nous avons donc testé celui d’à côté The Biddy Mulligans, plus Irish que Scottish. Ils servent des petits déjeuners copieux dans de belles assiettes de grand-mère, vous pouvez vous nicher dans un coin avec votre amoureux et apprécier le « Full Irish Fry » saucisse, bacon, champignons, tomate, pudding, oeufs et baked beans ou préférer comme sur la photo le toast au saumon fumé, épinards beurrés, oeuf poché et sauce hollandaise. Slurp, cela vous fera tenir au moins jusqu’au tea break.

timeballchateauarthurseatSuite du programme, visite du Château d’Edinburgh. Il faut compter 3 heures au moins pour le visiter tranquillement (16£ l’entrée, plus l’audioguide mais pas vraiment nécessaire, il y a déjà beaucoup de panneaux de présentation sur place). Vers 13h, ne louper pas le tir de canon, il a lieu tous les jours, cela permettait aux habitants de régler leur montre tous les jours sur 13h. En face sur Calton Hill, en haut d’un tour se situe une boule que l’on montait à 13h sonnante afin que les marins se repèrent. Le coucher de soleil vu de Calton Hill ou Arthur’s Seat est très romantique, il vous donne un panorama de la ville absolument magnifique.

animalworld-crobmcdougalIMG_3446Également à ne pas louper, le National Museums Scotland, un concentré du British National Museum de Londres en plus petit mais ce qui vous laisse le temps de tout voir et en plus c’est gratuit donc vous pouvez y revenir aussi souvent que vous voulez. L’espace « Connect » pour les grands et petits enfants est absolutely fabulous, un robot vous propose d’écrire le prénom que vous désirez avec des cubes, vous pouvez tester le pilotage d’une formule 1, le hall d’entrée de la « Grand Gallery » est majestueux est très riche en objets variés, collections de théières … Au rez de chaussée, accéder également à la boutique de souvenirs et faites une pause thé, scones ou sandwich dans son bar aux fauteuils design.

Il y a pléthore de choses à faire sur un long week-end (dégustation de Whisky, visite de Roselyn Chapel, visite des Highlands …) alors n’hésitez plus et ENJOY (ce week-end s’est déroulé en 2014, n’hésitez pas à m’informer d’éventuel changement si il y en a !).

Vous l’aurez compris, Edinburgh est une ville à visiter, à tester, à vivre, à aimer lors de votre prochain Week-end en Écosse.

Partager :