Comme vous l’avez peut-être remarqué, je suis intolérante au sucre.
Et ce, depuis toute petite, d’où la rubrique « sans sucre ajouté ». Cela ne m’a posé de problèmes, car depuis tout bébé j’ai mis de côté le sucre de mon alimentation (pas les sucres lents bien sûr) et à vrai dire cela faisait parti de mon quotidien. Ma mère m’a en effet, très tôt habituée à petit-déjeuner avec un bol de semoule au lait entier plutôt que celui au cacao 😉 !

Par contre dans les restaurants c’est autre chose … depuis plusieurs années la mode du sucré-salé a le vent en poupe et surtout pendant la saison estivale. Par un menu sans tartare de saumon à la mangue ou autres fruits frais ou sans un plat sucré-salé, quand ce n’est pas tout le plat du jour qui est accompagné de fruits !

Je ne m’en plains pas, je ne suis pas diabétique juste intolérante … je note juste qu’il devient difficile de commander un plat sans sucre dans sa composition et que souvent en cuisine l’intolérance au sucre n’est pas bien comprise ou plutôt méconnue.
Les pains des hamburgers même fait maison sont souvent sucrés.
Un exemple, dernièrement au restaurant je commande un hamburger pour le déjeuner en demandant qu’il n’y ait pas de ketchup (même maison) ni oignons confits. Le chef me l’a enlevé du tartare mais pas sur le pain … j’ai bien essayé de faire un effort mais pas possible je commençais à être un peu écoeurée.

Ce n’est pas la première fois, dans un restaurant étoilé j’ai eu le même souci il y a quelques années pour la glace à la betterave. J’avais l’impression de passer pour une « non-initiée » en précisant que même si la betterave était travaillée naturellement ça ne passerait pas dans la glace. J’ai fait l’effort, résultat j’ai restitué (pour rester sobre) tout mon repas juste avant le fromage. Où je me suis généreusement rattrapée … le fromage étant mon dessert depuis toujours ;-).

plateau de fromages

A vrai dire, pourquoi vous parler de l’intolérance au sucre aujourd’hui ?

Simplement car je note que chaque fois que j’en parle à des amis ou des personnes que je rencontre (forcément autour d’un repas ou à l’apéritif la question sort forcément) les gens sont étonnés de cette intolérance au sucre. Et surtout en général on a du mal à définir quel sucre ? Un jus d’orange ça passe, une tarte aux pommes … non malheureusement pas, ni même le couscous ou la pissaladière.

Et le vin ? Oui en effet, j’ai travaillé pendant plus de 16 ans dans le vin. Ceci étant on déguste mais on recrache aussi beaucoup au quotidien quand on travaille dans le secteur viticole et les sucres résiduels dans le vin sont faibles (mais effectivement tout de même présents). Enfin cela ne m’empêche pas d’apprécier les bons vins, de faire des tartes aux fraises pour les autres et de déguster les desserts des yeux !

Alors je me dis qu’il y a peut-être d’autres personnes comme moi, intolérantes au sucre et ce serait intéressant de connaître leur avis, d’échanger. Si c’est votre cas ou si vous connaissez quelqu’un n’hésitez pas à m’envoyer un petit message ou à laissez un commentaire.

Au plaisir.

ps : au départ j’étais partie pour publier une recette de tarte salée à la rhubarbe et puis finalement la plume a pris une autre direction ;-). Mais ce n’est peut-être pas un hasard  !

Partager :